Transport par canalisations

Cette activité assure le transport des hydrocarbures (pétrole brut, gaz naturel, GPL et condensat) que ce soit vers le nord du pays (aux raffineries) ou vers les complexes de production. Elle dispose aussi d’un réseau de canalisations de 16.200 Km qui compte 12 gazoducs (7.459 km) avec une capacité de transport de 131 milliards de m3/an.

Il y a le réseau gazoducs transcontinentaux : Enrico Matei qui relie l'Algérie à l'Italie via la Tunisie, et Pedro Duran Farrel relie l'Algérie à l'Espagne via le Maroc

L'activité Transport par Canalisation de Sonatrach en Algérie dispose de 79 stations de pompage et de compression avec 290 machines principales, d’une capacité de stockage de près de 3,4 millions de m3, d’une capacité de chargement portuaire de prés de 210 MTA, d’une infrastructure de maintenance et d'entretien sur trois bases principales et trois bases régionales d'intervention, d’un centre dispatching gaz CNDG (Hassi R'mel) et d’un autre centre dispatching des hydrocarbures liquides CDHL (Haoud El Hamra).

Il existe plusieurs projets en cours pour améliorer encore plus le transport par canalisations en Algérie, et parmi eux, il y a MEDGAZ pour le transport de gaz naturel qui va de Hassi R’mel jusqu’à Beni Saf (nord du pays) pour arriver jusqu’à Almeria en Espagne.

Le deuxième c’est GALSI qui va de Hassi R’mel vers El Kala, en passant par Biskra, Batna et Constantine, … pour arriver jusqu’à Cagliari à l’ile de Sardaigne et C.d.Pescara en Italie.

Le troisième TSGP consiste à transporter du gaz naturel pour un volume total jusqu’à 20 milliards de m3/an. Le projet reliera l’Algérie avec le Nigéria (Warri).